Caverne du dragon - Le Musée du Chemin des Dames
Conseil Général de l’Aisne

Outils pédagogiques : questionnaires des expositions temporaires

"Septembre 1914, les Britanniques au Chemin des Dames

Du 16 avril au 17 décembre 2014

Après la bataille de la Marne, le corps expéditionnaire britannique participe à la poursuite des troupes allemandes se repliant vers le nord. Le 13 septembre, les Britanniques traversent l'Aisne et sont arrêtés sur le plateau du Chemin des Dames. Ils livrent de violents combats, notamment autour de la sucrerie de Cerny-en-Laonnois. En octobre, le BEF est envoyé dans les Flandres.
L'exposition témoigne d'un mois de présence britannique sur le Chemin des Dames.

Cliquez ici pour télécharger le document.

"Carnet de guerre d'un poilu. Un roman graphique de Barroux"

Du 16 avril au 16 décembre 2013

L'exposition met en scène les 86 planches originales réalisées par l'artiste Barroux en 2010-2011 pour un album de bande dessinée, créé à la suite de la découverte, par l'auteur lui-même, sur un trottoir, d'un carnet de soldat anonyme relatant son expérience de guerre en 1914.

Cliquez ici pour télécharger le document.

"Du plateau de Californie à la Caverne du Dragon, oeuvres de Haïm Kern"

Du 16 juillet 2012 au 31 mars 2013

En 1998, le sculpteur Haïm Kern réalise, dans le cadre d'une commande nationale pour commémorer le 80e anniversaire de l'Armistice, le monument "Ils n'ont pas choisi leur sépulture". C'est le début d'une relation entre l'artiste et le département de l'Aisne. En 2010, il fait don de son fonds d'atelier au Conseil général de l'Aisne.
L'exposition "Du plateau de Californie à la Caverne du Dragon, œuvres de Haïm Kern" rassemble une sélection d'œuvres originales de l'artiste.

Cliquez ici pour télécharger le document.

"Chemins de civils en guerre"

Du 16 avril au 18 décembre 2011

L'exposition présente les multiples visages du déplacé, Belge ou Français. Certains réfugiés fuient les combats. D'autres sont évacués par les autorités militaires. Certains sont internés, notamment les germanophones présents en France ou au Royaume-Uni. Les autorités allemandes n'hésitent pas à déporter des civils que ce soit comme travailleur ou comme otage.
Outre les souffrances morales liées à la guerre, les conditions matérielles sont difficiles. Mais, c'est en zone occupée par les Allemands, où vivent 7,4 millions de Belges et 2,2 millions de Français, qu'elles sont les plus dures. Les déplacements sont toutefois possibles entre ces zones. Un demi-million de personnes sont rapatriées en France via la Suisse.
L'exposition montre, de chaque côté du front, la dureté de la situation des déplacés (12 millions en Europe, dont 2 de Français) et des personnes vivant en zone occupée.
Elle témoigne de manière émouvante par des témoignages écrits et iconographiques de cette page méconnue de la Grande Guerre, mais encore présente dans la mémoire de nombreuses familles de nos régions de l'ancienne ligne de front.

Durée : 45 mn.

Cliquez ici pour télécharger le document. (40Ko)

"Les Fantômes du Chemin des Dames. Le presbytère d'Yves Gibeau"

Du 16 avril au 15 novembre 2010 

Dans cette série de 80 photographies noires et blanches, Gérard Rondeau rend un bouleversant hommage à son ami, l'écrivain Yves Gibeau,  le montrant dans son exil volontaire sur le Chemin des Dames. 
Auteur de l'ouvrage "Allons z'enfants", Yves Gibeau, fasciné par la guerre 14-18, a inlassablement parcouru
le Chemin des Dames, accompagné de son ami, Gérard Rondeau qui le suivait dans ses pérégrinations.
Cette exposition raconte ces instants d'amitié en dressant le portrait d'un grand écrivain ou, tout simplement, d'un homme hanté par la Grande Guerre, mais porte également sur ce lieu chargé d'histoire, d'émotion et d'une grande beauté.

Durée : environ 30 mn

Cliquez ici pour télécharger le document.

Après la guerre, Aisne 1919...

Du 16 avril au 15 décembre 2009

Comment vit-on dans un pays tout juste sorti de la guerre, pas encore en paix au début de 1919, un pays ravagé, « aplati » selon l'expression de Roland Dorgelès, frappé par l'ampleur des destructions de la zone du front ?
C'est ce à quoi l'exposition présentée à la Caverne du Dragon, musée du Chemin des Dames, du 16 avril au 15 décembre 2009, tente de répondre.

Durée : de 30 mn à 1h00

Cliquez ici pour télécharger le document.

1918 : FEU SUR PARIS ! La véritable histoire de la Grosse Bertha

Du 16 juin au 21 décembre 2008

Cette exposition revient sur l'histoire du canon conçu par les ingénieurs de Krupp et improprement appelé Bertha par les Français. D'une portée alors inégalée (plus de 100 kilomètres), il fut mis en service par l'armée allemande au printemps 1918 dans le département de l'Aisne. Du 23 mars au 9 août, cette pièce d'artillerie, véritable défi technique tira près de 400 obus sur la capitale, tua 256 personnes, en blessa 625, suscita une moisson d'articles de presse et provoqua, dans un premier temps au mois, une sérieuse inquiétude au sommet de la République. 

Durée : de 30 mn à 1h00

Cliquez ici pour télécharger le document.

Dans la guerre des Toubabs, les tirailleurs sénégalais en 14-18

Du 22 septembre 2007 au 20 avril 2008.

Au matin du 16 avril 1917, plus de 15 000 tirailleurs sénégalais s'élancent à l'assaut des crêtes du Chemin des Dames. Paralysés par le froid, fauchés par les mitrailleuses, ils meurent par centaines dès les premières heures de l'offensive.
Qui étaient-ils ? D'où venaient-ils ? Comment avaient-ils été amenés à participer à une guerre qui était d'abord celle des "Toubabs", des Blancs ?

Durée : de 30 mn à 1h 00

Cliquez ici pour télécharger le document.

1917/Chemin des Dames/Chemins des Hommes

Du 16 avril au 2 septembre 2007.

L'année 1917, marque profondément le monde avec la révolution en Russie et l'intervention des États-Unis dans le premier conflit mondial. C'est aussi, après pratiquement trois années de guerre, l'année de l'offensive Nivelle au Chemin des Dames, de son échec, des mutineries qui l'accompagnent.
Cette exposition se propose donc de présenter une rétrospective des évènements qui se sont déroulés au Chemin des Dames, en France et dans le monde en 1917 et de retracer l'itinéraire de quelques combattants, anonymes parmi des centaines de milliers pendant la Première Guerre mondiale et qui, ensuite, parfois marqués de l'expérience de la guerre, ont acquis diverses formes de notoriété. 

Durée : 30 mn à 1h 00

Cliquez ici pour télécharger le document.

Chemin des Dames, les arbres aussi se souviennent...

Du 26 septembre 2006 au 31 mars 2007

Traitant de l'interaction entre sociétés humaines et espaces forestiers du secteur du Chemin des Dames, cette exposition constitue un exemple de « géohistoire ». Ainsi, à travers sons, odeurs, photographies, objets et documents d'archives, le visiteur se trouve plongé au cœur des ambiances et des espaces forestiers avant, pendant et après la Première Guerre mondiale.
Sur ces territoires, du fait des combats, les arbres ont été broyés ou criblés de mitraille, les sols, profondément remaniés et pollués. La reconstitution des forêts, l'aménagement des espaces dévastés, dont certains sont classés en zone rouge, va alors être l'œuvre d'au moins une génération. Aujourd'hui, le paysage, qui porte encore les stigmates du conflit, est l'héritage de ces différents évènements et périodes. Son étude permet alors de s'interroger sur le processus de mémorialisation qui entoure le Chemin des Dames. 

Durée : 30 mn à 1h30

Cliquez ici pour télécharger le document.

"Au nom du peuple français..., fusillés dans l'Aisne en 14-18"

Du 24 octobre 2005 au 30 avril 2006

Durant la Grande Guerre, une écrasante majorité de combattants français ou étrangers, contrainte ou consentante porte les armes et accomplit les missions qui lui sont assignées. Néanmoins, quelques soldats, parce qu'ils ont désobéi ou pour d'autres raisons sont condamnés à la peine capitale. Parmi ceux-ci, certains ont été exécutés dans l'Aisne. Cette exposition se propose donc de retracer l'itinéraire de quelques-uns d'entre eux.

Durée : 30 mn à 1h00

Cliquez ici pour télécharger le document.